Nos spectacles | Bouge ta langue

Bouge ta langue

 

-- Voir les photos --

autour des écritures d'ici et d'ailleurs en langue française

Création Mai 2013

[PRESENTATION]

Création Issue de secours. Textes : De Martinique, Guinée, France, Madagascar, Suisse, Côté d’Ivoire, Canada, Réunion, Belgique
Petite forme théâtrale et musicale créée dans le cadre de la première édition de OUPS ! Bouge ta langue, festival initié par Issue de secours sur la communauté d'agglomération Terres de France en Mai 2013.

Textes d’Edith Azam, Hakim Bah, Aimé Césaire, Gérald Chevrolet, Koffi Kwahulé, Jean-Frédéric Messier, Lolita Monga, David Paquet, Jean-Luc Raharimanana, Laurence Vielle
Conception Pascale Grillandini
Mise en scène Pierre Vincent
Avec Nathalie Bastat et Dâwa Litaaba-Kagnita
Création musicale Dâwa Litaaba-Kagnita

Bouge ta langue ! est un spectacle qui joue avec les langues françaises parlées et écrites dans le monde. A partir de textes d’auteurs francophones, Bouge ta langue ! explore les écritures théâtrales et poétiques en musique.
Sur scène un homme et une femme se rencontrent, cherchent un accord fragile entre la musique et les sonorités des mots. Ils établissent un lien amoureux où l’attirance alterne avec la répulsion, au gré de leurs difficultés à se comprendre. A l’image des relations entre le « français de France » et celui des pays francophones, le pouvoir, la domination et les réminiscences d’un passé colonial viennent perturber l’expression de leur désir et d’un amour possible.  Ce spectacle est une invitation aux jeux de la langue, à travers la musique et les corps dansants.

Bouge ta langue ! se joue dans les différents centres sociaux du territoire des Terres de France entre le 15 et le 31 mai.

EXTRAITS
Je viendrais à ce pays mien et je lui dirais : Embrassez-moi sans crainte… Et si je ne sais que parler, c’est pour vous que je parlerai. »
Et je lui dirais encore :
« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »
Le cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire
Ascension.
Ils semblent, bien que les corps soient relativement proches l’un de l’autre, ne pas se
rendre compte/ne pas tenir compte de la présence de l’autre.
Chacun est dans sa bulle, heureux ; les yeux mi-clos, ils exécutent de manière symétrique,
et sans même s’en apercevoir, les mêmes minuscules petits mouvements de danse.
Ballet léger de corps en apesanteur. Imperceptiblement au diapason l’un de l’autre.
Heureux.
Ascension.
Blue Scat de Koffi Kwahulé

De là où je parle, le scandale doit se justifier, le cri doit s’expliquer, et je ruse, je n’aborde pas de front les oreilles qui m’écoutent, je dois ménager les susceptibilités, ne pas traumatiser avec des histoires à l’africaine qui dérangent les consciences, mes mots dansent n’est-ce pas ? Quelle incroyable inventivité ! La fusion de l’oralité et de l’écriture ! la rencontre des traditions et de la modernité !
Des ruines de Jean-Luc Raharimanana.

 

Demander la fiche technique

 

 

[DATES]

Du 18 au 28 Mai 2013 - dans le cadre du festival Oups ! Bouge Ta Langue !

Le 15 Novembre 2013 - Alforville

Décembre 2015 - Lomé

 

[PHOTOS]

 

 

 

 

 

 

Envoyer Imprimer PDF
 

Issue de Secours est soutenue par la ville de Villepinte, la Drac Ile- de-France, Ministère de la culture et de la communication, le Conseil Régional d'Ile-de-France, le Conseil Général de Seine-St-Denis.